Juillet 1915 (2) Août 1915 Septembre 1915 Accueil1er Août 1915 , les bataillons du 72e RI réorganisent le terrain occupé depuis juillet 1915. - En première ligne au secteur Isba se trouve la 1ère Cie du 30e Territorial - A la Corniche en 1ère ligne 3 Cies - Au Réduit, 1 Cie - Au Fer à Cheval en 1ère ligne 4 Cies - Au centre 15, 1 Cie - En seconde ligne à l'ouvrage 16 se trouve une 1/2 Cie du 72e RI - De l'ouvrage 17 à 21, 2 Cies 1/2 du 30e Territorial - En réserve au Chalet 1 Cie du 30e Territorial - La Sapinière 2 Cies du 72e RI
Minenwerfer allemands en Argonne
15 août 1915 , arrivé d'un renfort de 6 mitrailleuses du 72e RI (dépot) composé de: 6 sergents 1 caporal fourrier et 85 hommes de troupe. Ce renfort est affecté à la constitution de la Cie de mitrailleuses de la 250e Brigade. Le 72e RI va relever dans la nuit du 15 au 16 août le 91e RI. 16 août 1915 , le 72e RI relève le 91e RI et prend ses nouveaux emplacements: Pour le 1er Bataillon 1ère Cie en réserve au centre 15, 2e Cie en réserve au Chalet, 3e Cie 1 peloton à l'ouvrage 16 et 1 peloton au réduit de la Corniche. 4e Cie aux Sapins avec le Chef de bataillon. Pour le 2e Bataillon au Fer à Cheval, 5e Cie en contact avec le 76e RI, 6e 7e et 8e Cie ensemble dans le même secteur. Pour le 3e Bataillon 12e Cie à l'Y, 9e Cie au centre, 10e et 11e Cie un peu plus à gauche, Pertes du jour : 3 tués et 2 blessés. Du 17 août au 20 août 1915 , le Lt Jardon de la Cie de mitrailleuses est tué d'une balle dans la tête le 17 à la position Y (voir carte). Lutte journalière de bombes et de torpilles, on dénombre 21 blessés et 1 tué. Du 21 août 1915 au 31 août 1915, aucun incident particulier sur la ligne de front occupé par le 72e RI. Le 24 août, un renfort de 230 soldats, 1 sergent, et 15 soldats mitrailleurs viennent de la Cie de marche de Bellefontaine.
2 août 1915, échange de bombes et de grenades. dans l'après midi arrivé du S/Lt Poret affecté aussitôt à la 4e Cie au Fer à Cheval. Le soir même le S/Lt est blessé et évacué il est remplacé par le S/Lt Laugier également blessé quleques heures plus tard. Pertes du jour: 7 tués, 8 blessés dont 1 sous officier. Brancardier René Hurier tué le 2 août 1915 >>> son histoire Les compagnies continuent à se relever tous les jours du front à l'arrière. L'activité ennemie est faible, on note parfois une explosion de mine dans le secteur de la Corniche. 7 août 1915 , le régiment est relevé des avants postes par le 91e RI. Le 1er bataillon s'installe aux Islettes, le 2e bataillon à La Chalade et le 3e bataillon aux Islettes. 8 août 1915 , à partir de cette date le régiment est éffecté à des taches diverses: fabrication de chevaux de frise, hérissons de protection des tranchées... . Le régiment reçoit un renfort de 246 caporaux et soldats, une grande partie du 72e RI (dépot de réserve), quelques soldats proviennent du 224e RI , du 236e RI et du 147e RI . Le 72e RI reste sur ses cantonnements jusqu'au 15 août 1915 .