Accueil 72e RI en Juin 1917 EMILE DUMETZ soldat au 72ème Régiment d'Infanterie (Copie intégrale du manuscrit) Prière pour la France – à notre Dame de Bon Secours Sainte Vierge, ô vous qui, pour ranimer notre confiance dans les plus terribles épreuves, vous présentez à nous sous le titre béni de Notre Dame de Bon Secours, voyez à vos pieds les enfants de la France qui vous conjurent d'avoir pitié de leur chère Patrie. Vous êtes puissante comme une armée rangée en bataille, ne permettez pas que cette France qui vous est consacrée, succombe dans la lutte. Si elle a beaucoup péché, elle a aussi beaucoup aimé. Elle a donné à votre Fils et à son vicaire beaucoup d'aumônes et des prières et de sang. Elle voue par milliers ses fils et ses filles au service des pauvres et au salut des fidèles. Ô Marie, soyez touchée de son humble repentir. Ecoutez le cri que pousse vers vous cette fille aimée de l'Eglise. Obtenez lui au moment choisi par votre miséricordieuse sagesse un complet et éclatant triomphe, qui en la délivrant de ses ennemis, la ramène toute entière au service de son Dieu En attendant cet heureux jour que nous vous supplions de hâter, ô Mère, venez adoucir toutes les douleurs et fortifier toutes les âmes. Donnez à nos soldats, à nos chers soldats, le courage dans la bataille, la joie dans les fatigues, par-dessus tout l'esprit chrétien. Accordez à nos malades et à nos blessés, la patience et le soulagement dans les souffrances, la guérison de l'âme. Faites que tous ceux qui meurent puissent, avant d'expier, se réconcilier avec Dieu et lui offrir leur vie en sacrifice d'expiation et d'amour. N'oubliez pas tant de prisonniers envoyés sur la terre étrangère ; envoyez les anges du ciel visiter et consoler leur triste captivité ; préservez leur foi des pièges de l'hérésie. Inspirez à nos chefs le conseil et la constance qui assurent la victoire. Protégez ,ô Vierge Sainte, ceux de nos compatriotes qui, envahis par l'ennemi sentent plus que nous le poids accablant de la guerre. Venez aussi au sein des familles sécher les pleurs de tous ceux d'entre nous, qui ………… sur le champ de bataille un époux, un fils , un frère, un père même tendrement aimés. Bonne Mère, notre confiance est en vous, priez pour nous, sauvez nous. De tous les points de la France, on vous invoque, on vous supplie. Vous nous donnerez la victoire, ô Vierge secourable et après la victoire, vous nous rendrez, sans que nous ayons à passer par d'horribles secousses, la tran……, l'ordre, la vraie prospérité d'une nation pur……transfigurée par l'épreuve. Ainsi soit-il Fait dans un gourbi des Trois Ravins (Argonne) 30-7-15 Signé , Emile Dumetz
Soldat Emile Dumetz 72e RI 8e Cie 2e bataillon brancardiers
Né à Wailly le 8 novembre 1892, ses parents sont Herman Emile joseph et Maria caroline Taillandier Herman. Emile épousa en seconde noce Maria Accard, ils eurent un fils, Jules qui épousa Noémie Boutemy ( de Rivière), de ce mariage naquit Emile, célèbre charcutier de Wailly qui régala pendant plus de 40 années les habitants de Wailly et du canton avec ses délicieux patés Jules était donc le demi-frère d’Emile Augustin Emile Augustin Dumetz vécu sa jeunesse à Wailly dans l’actuel charcuterie Dumetz qui fut construite en 1858, Herman y tenait en même temps menuiserie, épicerie et cabaret, Jules pris la suite en 1911 et Emile en 1944. Emile Augustin fit ses études à l’institution Saint Joseph d’Arras,( il y connut mon grand père maternel Maxime Caron de Rivière) probablement y passa le bac, puis ses obligations militaires ( 2 années à l’époque ) . Il exerce la profession d' agriculteur Resté célibataire, à 20 ans il s’engagea comme volontaire pour 3 ans ( le 15 mars 1913) à Amiens au 72 ème RI , il faisait partie de la musique de ce régiment. Il participe à la bataille de la Marne et y est bléssé et évacué le 20 septembre 1914 . il revient en renfort le 9 fèvrier 1915 à la 8ème compagnie incorporé comme brancardier. Il fut ensuite envoyé avec son régiment en Algèrie dans la région de Contantine pour des opérations de maintien de l’ordre jusqu’en mars 1917. On signale sa présence à Mourmelon le 1er juin 17 . Il est alors affecté dans la 2ème compagnie de mitrailleuses le 16 juin 17 et disparaît le 30 juin 1917 aux combats de Cerny , secteur de la Bovelle (02), présumé décédé. son décés a été confirmé le 20 septembre 1921 à la date du 30 juin 1917
Groupe de soldats du service médicale du 72e RI juillet 1915 Dans le rang du haut en seconde place en partant de la droite, le soldat Emile Dumetz brancardier à la 8e Cie du 2e bataillon Groupe sanitaire du 72e RI.
Merci à Mr C. pour la publication de ces documents et Thierry C.