Juin 1915 Mai 1915 Accueil Avril 1915 Riaville23 mai 1915 , le régiment reçoit l'ordre de faire mouvement vers un nouveau cantonnement: La Fontaine Robert à Bernatant (voir photo ci dessus) . Il y restera jusqu'au 25 mai en soirée. Etat Major, CHR, Mitrailleuses, 1er Bataillon, 5e et 6e Cie à Fontaine Robert, le reste du régiment s'installe à Murauvaux . 25 mai 1915 , en éxécution aux ordres reçus dans la nuit du 24 au 25 mai, le 72e RI part relever le 51e RI dans la nuit du 25 au 26 mai; l'opération est terminée vers 1h30 du matin. Le régiment occupe le sous secteur des Eparges Village, la disposition des unités de l'Est à l'Ouest est la suivante: 2ème Bataillon : en ligne les 7e 5e et 8e Cie en réserve la 6e Cie 3ème Bataillon : en ligne les 10e, 9e et 11e Cie en réserve la 12e Cie 1er Bataillon en reserve en seconde ligne avec la 4e Cie sur la crête de Montgirmont . 28 mai 1915 , durant une patrouille de nuit, un bataillon a placé deux drapeaux Italiens en avant des fils de fer ennemis, à ces drapeaux sont attachés des proclamations indiquant l'entrée en guerre des Italiens auprès des alliés . (voir article ci contre) 29 mai 1915 , patrouilles et embuscades tendues mais sans résultat. Les allemands enlèvent pendant la nuit les pancartes installées la veille. En cours de journée, intense bombardement des lignes sur tout le front du sous secteur. 31 mai 1915 , une patrouille de nuit envoyée sur la route des Eparges à St Rémy est revenue sans avoir capturé de prisonniers. Deux embuscades ont été tendues mais sans résultat. Le 72e RI restera dans le secteur des Eparges jusqu'au 4 juin, après quelques jours de cantonnement le régiment partira pour le secteur de la forêt d'Argonne.
Disposition des unités du 72e RI 1er bataillon en ligne: 2e 3e et 4e Cie en réserve: 1ère Cie 3e bataillon en ligne: 12e et 11e Cie en réserve: 9e et 10e Cie 2e bataillon en ligne: 6e 5e et 8e Cie en réserve: 7e Cie
10 mai 1915 , journée calme. Bombardement faible dans la journée mais plus intense de 21h à minuit. Les hommes de la 7e Cie relèvent ceux de la 8e Cie qui partent en réserve.
6 et 7 mai 1915 , le régiment est remobilisé de nouveau et reçoit l'ordre de se porter pour le 8 mai dans la région de Bernatant, bois de Murauvaux . 8 mai 1915 , départ de la caserne Chevert (Verdun) à 4h du matin et arrivé au Ravin de Bernatant vers 7h30. Vers 19h30, le régiment fait de nouveau mouvement pour le village des Eparges et relever les positions du 147e RI. La relève s'effectue sans incident et est achevée le 9 mai 1915 à 2h du matin. 9 mai 1915 , journée calme quelques coups de canon.
1er mai 1915 , le régiment est en repos à la caserne Chevert de Verdun , les bataillons se reconstituent avec l'arrivée des renforts du dépot du 4e Corps. Du 1er mai au 8 mai, les hommes sont à l'instruction: tir, exercices de lancement de bombes, essais de l'appareil pour le coupage de fil de fer.
16 mai 1915 , le 72e RI s'apprête à être relevé par le 87e RI dans la nuit du 16 au 17 mai 1915. 17 mai 1915 , la relève s'achève vers les 2h du matin. Le régiment fait une grande halte au fort du Rozellier d'où les sacs des soldats sont transportés par autos à la caserne Marceau. Le 72e RI restera au Fort du Rozelier jusqu'au 23 mai 1915.
11 mai 1915 , bombardement par intermittence dans le secteur des Eparges. Les différentes compagnies du 72e RI se relèvent succéssivement en première ligne. Le capitaine Mercier commandant la 8e Cie est blessé le 11 mai dans la journée. Jusqu'au 16 mai, les bataillons échangeront quelques fusillades et lancement de bombes au ravin des Eparges. Le 72e RI restera aux Eparges jusque dans la soirée du 16 au 17 mai 1915 où le 87e RI viendra prendre la relève. Pertes du 72e RI du 9 mai au 16 mai 1915 Tués : 23 Blessés : 104.