AccueilMédaille Militaire S oldat Mevel Yves , 2e classe au 72e RI, 3e Cie, Boy Scout de la section de Morlaix. Est parti à l'age de 16 ans avec un détachement de renfort à destination du 72e RI. Grièvement atteint de six balles, a entonné la Marseillaise. A perdu l'oeil droit. >>> Son histoire
Quelques extraits des citations obtenues par des militaires du 72e Régiment d'Infanterie de 1914 à 1918 Un lien sous la photo indique la date de décés
Citation à l'ordre de la IVe Armée (10 janvier 1915) S ous Lt Bourgeois - Pendant toutes les attaques du 24 au 30 novembre 1914 a constamment maintenu la section qu'il commandait aux points les plus avancés. Blessé à la tête, s'est assis sur le parapet pendant une attaque de l'ennemi et a abattu quatre allemands a coups de fusil. >>> le 72e RI dans les combats de Novembre 1914
Ordre du 5e Corps d'Armée n°4 du 23 août 1916 Capitaine Vaillant Albéric Paul - 3e Cie Excellent officier plein d'énergie et de courage. Le 27 août 1914 est tombé blessé à la jambe en entrainant sa compagnie à l'assaut. S'est relevé en criant: " En avant ! " et est tombé aussitôt frappé mortellement. >>> Le 72e RI dans les combats d'août 1914
Citation à l'ordre de la IIIe Armée n° 183 Lt Courty Camille Henri - A fait preuve de perspicacité, d'énergie et de sang froid en arrêtant lui même une automobile allemande dont il a tué de sa main les trois occupants. A permis en donnant l'alarme, la destruction d'une autre voiture. S'est distingué quelques jours après en septembre 1914 durant les combats à Maurupt où il a été blessé mortellement. >>> Le 72e RI dans les combats de Maurupt Septembre 1914
Recherche des documents Jean Luc Dron
Ordre n°75 de la IVe Armée du 17 février 1915 Pontvianne Maurice , soldat du 72e RI, 10e Cie. Au cours du combat du 30 décembre 1914, le lieutenant commandant la compagnie lui ayant donné l'ordre de rester jusqu'à la fin à la garde du poste de commandement, a épuisé toutes ses cartouches sur l'ennemi et a éxécuté un tir très efficace. En se repliant dans le boyau lorsque son officier eut été mortellement blessé, a prévenu les mitrailleurs de l'arrivé des allemands et a fait éxécuter un tir fauchant qui a arreté la marche de l'ennemi. Ne s'est retité qu'après avoir prévenu les téléphonistes et alors qu'il allait être entouré d'ennemis de tous côtés. >>> Le 72e RI dans les combats de décembre 1914
Ordre du régiment n°27 du 28 février1915 Les caporaux Le Heu Joseph, Defosseix Marcel, les soldats Allagnioux Honoré, Bosser Alain, Brehelin Emile, Le Lesle Jean, Langlet Léon, Carpentier Charles, Wable Léon, Dieu Lucien, Auffray Pierre et Le Pontois Charles - Le 24 février 1915, à l'attaque de la cote 196, le commandement ayant ordonné le renforcement d'une ligne de tirailleurs devenus faible, les uns et les autres sont allés au poste désigné sans hésitation. >>> Le 72e RI dans les combats de Mesnils les Hurlus Février 1915