Accueil Août 1914 Août 1914 (2) Août 1914 (3)18 août 1914 , à 5h45, le 5e bataillon part pour Louppy sur Loison avec pour mission d'assurer la garde du Corps d'Armée. L'état major avec 6 compagnies reste cantonner à Quincy. 19 août 1914 , le 272e RI occupe les mêmes emplacements que la journée du 18. Dispositif du détachement de Louppy : - 20e Cie une section à l'intérieur du chateau pour la garde du parc, une section à Le Bourget gardant l'issue Est de Louppy. - 2 sections de garde au parc d'artillerie situé dans la prairie à l'est de Louppy. - 17e Cie une section à la ferme de Magdeleine gardant l'issue Nord. Une section au centre de Louppy. - 2 sections disponibles en cantonnement d'alerte au centre de Louppy. Même dispositif jusqu'au 20 août 1914.
Durant 4 ans de guerre, le soldat Benard Louis 272e RI enverra à sa famille plus de 1500 correspondances (lettres et photos). Presque une lettre par jour où il décrit sa guerre avec les copains de régiment. Un témoignage unique et sensible à travers lequel il tente de rassurer sa mère au fil des jours en débutant très souvent son courrier par ces quelques mots: " Je vais très bien et suis en état...". Publication avec l'aimable autorisation de Mr Benard
15 août 1914 , le 272e RI est relevé de la garde des ponts et se dirige vers Baalon et Quincy. Le 5e bataillon commandant Belloye passera par Stenay et ira à Baalon, le 6e bataillon se maintient provisoirement à Stenay puis rejoint Quincy vers 7h15. 8h15, arrivée à Baalon et préparation des cantonnements. Le 272e RI occupe une partie de l'église et la partie sud-est du village. La partie sud est occupée par un groupe du 17e RA, la partie nord par l'état major et un bataillon du 51e RI. 10h30 arrivée des 22e et 24e Cie à Quincy, le village est aussitot mis en dispositif de sécurité. L'état major du 6e bataillon est installé à Quincy. 16 août 1914, les 51e et 272e RI doivent s'attendre à quitter leurs emplacements dès l'arrivée des trouoes coloniales, les deux régiments se porteront dans le ravin ouest de la ferme St Martin à 1km à l'ouest de Quincy. En fin de journée les 5e et 6e batillons du 272e RI sont à Quincy. Même dispositif jusqu'au 17 août 1914. 2 lettres de Louis Benard datée du 16 août 1914
9 août 1914 , le 272ème RI quitte Amiens en deux éléments de transport embarqués en gare de Longueau. -1er élément constitué de l'Etat major, 5e bataillon et une section de mitrailleuses. Départ à 4h37 du matin, débarquement à Stenay à 16h38 arrivé au cantonnement de Saulmory à 20h15 en empruntant un itinéraire par La Neuville et Viseppe. -2e élément constitué du 6e bataillon et d'une section de mitrailleuses. Départ à 6h17, débarquement à Stenay à 18h18, arrivé au cantonnement de Montiny à 22h30 10 août 1914, 9h15, le 272e RI reçoit l'ordre de se porte à Stenay avec mission de garder tous les passages de la Meuse entre Stenay inclus et Mouzon inclus. 18h30, le régiment occupe les emplacements suivants: le 5e bataillon a une compagnie à Martincourt, une compagnie à Inor, une compagnie à Pouilly et une compagnie à Letanne Le 6e bataillon s'installe sur les crêtes à l'est de Stenay; il tient avec trois compagnies les hauteurs du village avec une compagnie en réserve aux ponts. Les positions sont inchangées jusqu'au 11 août 1914.
Lettre du soldat Louis Bénard 272e RI datée du 18 août 1914 à Quincy (55).
12 août 1914 ,deux compagnies du 6e bataillon quittent Stenay à 3h30 ( 21e et 23e Cie) et rejoignent le village de Lamouilly vers 5h, à 5h30 les deux compagnies occupent leurs emplacements: - la 23e Cie surveille les directions de Chauvency Bièvres, côte 266 et ferme Halfroy. - la 21e Cie surveille les directions de Olizy Villy, La Ferté sur Chiers, Martuicourt et Brouennes. Dispositif inchangé jusqu'au 15 août 1914 .