Mars 1915 Bois Jaune Brûlé 1915 (2) Accueil Bois Jaune Brûlé 1915BISSON Georges Léonné le 11/03/1892 à St Sauveur (80) Matricule 4897/1245 - Classe 1912 Recrutement Amiens - caporal 72éme R.I tué à l'ennemi le 23/02/1915 à Mesnil les Hurlus (51)
25 février 1915 , à 11h une nouvelle attaque est décidée, le 72e doit soutenir de son feu l'action d'un bataillon du 87e RI partant des "Bois Jumeaux" et chercher à progresser à nouveau de son coté. L'action engagée permet de joindre et de souder la pointe N.E des "Bois Jumeaux" à la tranchée avancée du "Bois Jaune Brûlé". Durant la nuit, le 72e RI travaille à relier les anciennes tranchées aux éléments de tranchées avancées occupées par les 1ere et 6e Cie. En résumé les 4 jours de lutte ont permi au régiment de réduire à 150 mètres environ les 600 mètres qui séparaient nos tranchées des lignes allemandes et sur certains points d'avancer notre ligne à quelques dizaine de mètres des tranchées ennemies. A 23h le colonel reçoit l'ordre de relève du régiment par le 87e RI. 26 février 1915 , la relève difficile en fonction de la proximité de l'ennemi et du manque de boyaux de communication commence vers 13h, elle s'effectue par fractions et ne peut être achevée que la nuit. Les 1ere et 6e Cie sont quant à elles dans l'impossibilité de changer de positions. Les diverses fractions relevées rejoignent Mesnil les Hurlus et s'acheminent vers Somme Tourbe où le régiment fait une grande halte avant de se diriger vers Felecourt et La Chapelle. Il part de Somme Tourbe à 17h et arrive à Felcourt vers 20h30. L'état major les 2e et 3e bataillons cantonnent à Felcourt, tandis que le 1er bataillon à La Chapelle. Les pertes pour cette période ont été de 9 officiers dont 1 tué : Capitaine de Changy (7e Cie) et de 885 hommes de troupe tués blessés ou disparus.
Communiqué officiel du jour, le 23 février 1915 la bataille continue. Au Nord de Beauséjour sur une croupe entre deux ravins, les allemands avaient organisé un fortin au moyen de tranchées échelonnées en profondeur. Au saillant était un véritable fort, en arrière deux lignes de tranchées s'étalant sur la butte reliées par de longs boyaux à un inextricable fouillis de tranchées servant de place de rassemblement. Le 23, un bataillon colonial opérait une attaque. Après une préparation d'artillerie de plus de 10h, les 4 Cies s'emparaient du fort et soutenaient pendant quinze heures six violentes contre attaques, les dernières étant effectuées par deux bataillons au moins.
WALLET Eugène né le 16/08/1880 à Plachy Buyon (80) Matricule 010556/20 - Classe 1900 Recrutement Amiens - 2éme classe 72éme R.I tué à l'ennemi le 23/02/1915 à Mesnil les Hurlus (51)
24 février 1915, dans la matinée les bataillons restent sur leurs positions respectives. A 13h40 ordre est donné d'attaquer à nouveau le "Bois Jaune Brûlé", l'effort principal doit être fait par le 128e RI partant des Bois Jumeaux (voir carte); le 72e RI doit s'efforcer d'avancer et de se ralier au 51e RI installé vers le "Bois Rabougri". Par suite des mélanges des divers compagnies, les commandements sont repartis de la façon suivante: 12e, 11e, 4e, 2e Cie et 8e Cie sont sous les ordres du Commandant Guyot, 1ere, 10e, 5e et 6e Cie sous les ordres du Commandant Rebut et enfin les 3e, 9e et 7e Cie ainsi qu'une Cie du 128e RI sous les ordres du Commandant Daire. L'attaque a lieu vers 16h30, le 72e RI progresse sur certains points tandis que sur d'autres il doit se contenter d'appuyer de son feu l'attaque générale de la brigade. Durant la nuit les progres s'accentuent, la 12e Cie avance d'une centaine de mètres dans le "Bois Jaune Brûlé" ; les 1ere et 6e Cie s'avancent jusqu'aux abords immediats des réseaux de fil de fer ennemis, s'y accrochent et s'y maintiennent malgre de fortes pertes.
Soldat Le Ru Ambroise 72e RI gravement blessé le 23 février 1915 en première ligne à Mesnil les HURLUS. Il était natif de Plouarzel dans le Finistère. ordre du régiment n°237 matricule n°11940 à la 9éme compagnie 72éme RI. Il est décédé en 1977
23 février 1915 , à 8h15 un ordre de la brigade prescrit de retirer le 2e bataillon pour le placer en troisième ligne; il est remplacé par le 3e bataillon dont les emplacements sont alors occupés par le 1er bataillon. Une nouvelle attaque sur le même objectif est projeté pour 14h25 mais à 13h45 ordre est donné de modifier le moment de l'attaque. reportée à 15h55. A l'heure prescrite, le 3e bataillon s'élance hors de ses tranchées et malgré un feu violent, progresse sensiblement au cours de la soirée et particulièrement pendant la nuit. La 12e Cie parvient à prendre pied dans la partie sud du "Bois Jaune Brulé" où elle creuse une tranchée dans le réseau de fil de fer ennemi et s'y installe fortement.
28 février 1915 même emplacement: L'état major les 2e et 3e bataillons cantonnent à Felcourt , tandis que le 1er bataillon à La Chapelle. Travaux d'entretien et de propreté. L'état sanitaire laisse à désirer, les hommes présentent encore des symptomes de fatigue général, 21 évacuations sont prescrites. Début mars 1915, le 72e RI quittera les combats de Mesnil les Hurlus pour quelques jours de repos.
>>> Histoire du Capitaine De Changy. Commandant la 7e Cie du 2e Bataillon au 72e RI.