Mai 1917 Décembre 1916 avril 1917 AccueilEmplacement des Bataillons 2e Bataillon dans la zone G 3e Bataillon dans la zone H 1er Bataillon dans la zone GH PC du Colonel à Frises Le 2e Bataillon relève des éléments du 8e Tirailleurs Le 1er Bataillon relève des éléments du Régiment d'Infanterie Colonial Marocaine Le 3e Bataillon relève des éléments du Régiment d'Infanterie Colonial Marociane A 22h l'ensemble des bataillons quittent le secteur et suive un itinéraire très précis (à l'aide de guides) vers la Ferme du Mitant au village de Moulins (voir carte ci dessous)
28 juin 1917 , 19h30. Un bombardement vient boulverser l'ensemble des lignes occupées par le 3e bataillon du 72e RI (voir carte), 1h plus tard l'offensive ennemie se déclenche sur les mêmes positions. Les unités allemandes constituées en petit groupe de combat réussissent à surprendre les lignes Françaises en intervenant sur les arrières des bataillons du 72e RI en utilisant un vaste tunnel sous terrain. La surprise est totale. Afin de contrer rapidement le flot de l'attaque, deux mines explosent aux sorties 2 et 3 (voir carte) du tunnel. S'engage alors des combats de tranchées dans lesquels certains boyaux seront barricadés et coupés de l'arrière. Aucun contact ne se fait alors vers le PC, les compagnies sont parfois livrées à elle même sans connaitre la moindre situation de l'adversaire et des compagnies avoisinantes. Les combats se poursuivront tard dans la nuit, parfois au corps à corps, occasionnant de lourde perte. 29 juin 1917 , 21h. Une contre offensive a pour objectif de reprendre le terrain perdu le 28 juin, des éléments du 72e RI, du 91e RI ainsi qu'un bataillon de Sénégalais participent à cette action.
30 juin 1917 , la contre offensive a permis de reprendre une faible partie du terrain perdu mais quelques sections de boyaux restent à l'adversaire. Les tranchées de Franconie , La Fourragère , de Damling furent le théatre de combats aux corps à corps et de nombreuses actions individuelles à la grenade. De leur côté l'infanterie allemande attaquera de nombreuse fois au moyen de lance flammes. Voir carte ci contre pour localiser les tranchées citées dans le texte.
Le sous Lieutenant Marc Bloch (1886 - 1944) du 72e RI était chargé de rédiger des rapports de combats sur les différentes interventions du 72e RI de 1914 à 1918. Voici un extrait de son rapport concernant la période au Chemin des Dames en juin 1917 : " Il semble que l'ennemi lança des attaques par forces très nombreuses, comprenant vraisemblablement des troupes speciales (Stosstruppen); large emploi des mouvements tournants et de l'infiltration. " (...) " Nos premières lignes ont succombé devant une attaque menée par une infanterie très nombreuse, étroitement soutenue par son artillerie. Mais leur résistance désespérée, qui s'est prolongée même après leur complet encerclement a permis, grâce au sang froid des chefs, d'organiser pour la défense, la ligne principale de résistance, et a fatigué l'ennemi. Le Lt Colonel affirme avec fierté que le sacrifice héroiquement accepté par les unités de première ligne a sauvé le régiment. "
Total des pertes du 72e RI en juin 1917 Officiers Tués : Néant Blessés : 3 Disparus : 6 Troupe Tués : 71 Blessés : 374 Disparus : 303
L'aile droite du 72e RI est tenue par les bataillons du 28e RI non loin de la tranchée Franconie (voir cartes). Le site de Vincent LeCalvez sur l'histoire du 28e RI en juin 1917
Despreaux Georges Alexis Gabriel né le 13/05/1886 à Ailly le Ht Clocher 72éme RI 2éme Cl 15/05/1915 au 29/07/1917 Classé Service Armé le 15/03/1915 - Affecté au 72éme RI le ../05/1915 - Arrive au corps le 15/05/1915 - tué à l'ennemi le 29/07/1917 à Cerny en Laonnois - Citation O.72éme RI N°134 du 17/07/1917 - Citation O.Armée N°977-1D du13/09/1918 - Médaille Militaire - Croix de Guerre Etoile de Bronze et Palme
Soldat Emile Dumetz (cultivateur) né le 8 novembre 1893 à Wailly les Arras (62) fut incorporé à la 8e Cie du 2e Bataillon en tant que brancardier le 28 février 1915 au 72e RI et y restera jusqu'à sa disparition au cours des combats du 30 juin 1917 à Cerny la Bovelle dans l'Aisne. >>> Son Histoire
Début juin 1917 , le 72e RI quitte ses emplacements de Gricourt et se déplace avec l'ensemble des éléments de la 87e DI vers Guiscard , Quesmy et Buchoir . Installation du cantonnement et repos. L'ensemble de la division ne quittera ces emplacements que le 18 juin 1917. 18 juin 1917 , le 72ème prend ses dispositions pour changer de secteur par l'itinaire suivant: Noyon, Soissons et Fismes où la troupe arrive vers 13h. Vers 21h, le régiment prend les emplacements suivants: - EM et CHR 1er Bataillon à Villers en Frayère (02) - 2e et 3e Bataillon à Revillon 20 juin 1917 , le 72ème RI relèvera les unités d'un régiment colonial dans le secteur de Cerny en Laonnois . La relève se fera dans la nuit du 20 au 21 juin, les Commandants de régiments prendront leur fonction le 22 juin à 12h.
Juin 1917 Juillet août 1917