Accueil Décembre 1914 Janvier 1915 Novembre 191420 Décembre 1914 Une offensive est prévue sur le front du 272ème RI en cette journée du 20 décembre. Le 5e Bataillon occupera dès 6h du matin les tranchées de seconde ligne partant de la cote 188 coupant la route de Binarville, redescendant à droite sur la Biesme et la route de La Harazée où ce bataillon se reliera avec un bataillon du 87ème RI installé sur les hauteurs de de la rive sud (Voir carte). Pour le 6ème Bataillon, continuation des travaux concernant les tranchées. Dans la journée violente cannonade sur le front de la 22ème Cie, faisant subir des dommages aux tranchées et nécéssitant de nouveaux travaux. Temps Pluvieux et froid. Pertes du jour
4 décembre 1914, 9h45. Le 272e RI reçoit l'ordre de la brigade prescrivant de faire sauter les sapes amorcées sur le front de la 20e et 17e Cie. Les explosions produits seront utilisées pour jeter des groupes d'hommes dans les entonnoirs et créer l'amorce de nouvelles tranchées, en vue de départ de nouvelles sapes contre l'ennemi devenu très inquiétant de ce côté.Le génie termine le chargement de 4 fourneaux (sapes A.B.C.D) l'opération aura lieu à 14h30. Après l'explosion la 20e Cie opérera dans la direction de la sape A, la 17e Cie dans les trois autres directions. 14h45 : Le feu est mis aux charges, le fourneau D éclate faiblement puis immédiatement après le fourneau A qui produit une grande force d'explosion, les deux autres ne partent pas. Aussitot les hommes du génie occupent l'entonnoir est se mettent à la consolidation de la nouvelle tranchée, le tout sous le feu de l'ennemi. 23h : Arrivé de renforts d'un détachement du 328e RI de St Ménéhould, 2 officiers, 1 adjudant, 5 sergents, 9 caporaux et 173 soldats (total 188) viennent grossir les rangs du 272e RI. Situation des bataillons du 272e RI fin novembre début décembre 1914
Localisation des sapes A B C D sur le front occupé par les bataillons du 272e RI
24 décembre 1914 , le 6e bataillon est en repos dans le secteur de Vienne le Chateau (non loin du 72e RI son régiment d'active). A 17h, l'adversaire une fusillade éclate à l'ouest de la route de Binarville, les combats dureront plus d'une heure. 25 décembre 1914 , bombardement d'artillerie dans le secteur de Servon. Le reste du secteur ne subit les feux de l'adversaire. Le régiment compte 3 pertes: soldats Goubet Fulgene 18e Cie tué, Viart Jules 18e Cie tué.
Soldat Poilvé Maurice 24e Cie Cie tué. Soldats Rivaux François, Le Pochat Henri et Gloux Jean Marie 24e Cie blessés.