Accueil Janvier 1915 Décembre 1914 Novembre 1914 Octobre 1914Soldat Lefevre Pierre Louis Incorporé le 2/9/1914, il arrivera le 3/9/1914 à son corps, le 6° régiment de Cuirassiers à Morlaix puis passera rapidement le 9/10/1914 au 72° R.I., peut être à la 5° Compagnie. La mention suivante au registre matricule indique : " tombé aux mains de l'ennemi le 30/12/1914 au Bois de la Gruerie " Puis prisonnier à Munster venant de Darmstadt du 22/5/1916. Mention suivante, rapatrié à Dunkerque le 22/12/1918.
Lieutenant Payen Léon. . 72ème RI. Le Lt Payen Léon est né le 21 mai 1882 à Amiens, matricule 157/81, classe 1902, lieutenant au 72ème RI, tué à l'ennemi le 30 décembre 1914 au Bois de la Gruerie en Argonne. Croix de guerre et Légion d'Honneur.
Avec l'autorisation de Mme Francine Laude
Lieutenant Duvauchelle Désiré Charles Louis 5e Cie 72e RI. Blessé le 30 décembre 1914 Son Histoire
Début décembre 1914 , les 3 bataillons du 72e RI sont toujours en lisière de la fôret d'Argonne. L'intensité des combats s'atténue et les pertes sont moins sévères qu'en octobre novembre 1914. Les journées sont occupées entre les différentes relèves des bataillons du secteur de Le Pavillon et Binarville plus à l'arrière. Le secteur est devenue plus calme malgrè les tirs réguliers mais courts de l'artillerie ennemie. Aucune offensive de masse se déroulera au cours des trois premières semaines de décembre qui connaitra le plus faible taux de perte depuis le debut du conflit pour le 72e RI.
23 décembre 1914 , relève du régiment par le 128e RI. Le 2e bataillon du 72e RI part cantonner à Moiremont avec la CHR (compagnie hors rang), le 1er bataillon à Vienne le Chateau avec l'Etat Major, le 3e bataillon remplace un bataillon colonial dans le secteur du pavillon. 24 et 25 décembre 1914 , aucun mouvement de l'adversaire sur la ligne de front. Secteur calme.
Soldat Marcel BAUDE. 72ème RI. tué lors des combats en Argonne au bois de la Gruerie Le 30 décembre 1914.
21 janvier 1915 au Capitaine LAUDE 46° RA frère de Frédéric Laude. du Lieutenant G.POTENCIER Commandant la 3° Cie du 72° RI secteur 118 " … depuis trois mois de campagne, une grande amitié était née…..en narrer sa fin aux siens retourne le fer dans une plaie mais voici : le Capitaine Laude a été tué vers 13 ou 14 heures, atteint d’une balle qui pénétrant au dessous de la clavicule gauche, dut dévier sur un corps dur et venir atteindre l’aorte ou le cœur, car la mort fut foudroyante. Laude tomba comme une masse en poussant un grand cri. Ce fut tout, c’était fini. Il n’a donc pas souffert. Malgré l'attaque que j’avais à repousser à ce moment là, j’ai pu faire emmener son corps à l’arrière. ….Son corps mis dans une bière fut « solennement » le 2 janvier porté au cimetière saint Roch à 1km5OO au sud de Vienne le Château . Il vous sera donc très facile de ramener sa dépouille dans le caveau familiale. L’emplacement de sa tombe sera …par une plaque de marbre dont je négocie l’acquisition et que je vous prie de conserver à titre posthume "
Capitaine Frederic Laude matricule 761, commandant la 3e Cie du 1er Bataillon au 72e RI tué en avant du parapet le 30 décembre 1914 au Bois de la Gruerie
Desfontaine Pierre Guislain 6/12/1888 Sarton (62) St Léger les Domart 1/08/1914 au 51éme RI Soldat 2ème classe au 72éme RI du 3/08/1914 au 23/07/1919 Fait prisonnier le 31/12/1914 à La Hazarée - Interné à Meschéde et Merseburg - Rapatrié le 28/01/1919
30 décembre 1914 , à 12 h les allemands attaquent le front de la compagnie du 73e Ri voisine du 3e bataillon72e RI, la Cie du 73e cède et entraine avec elle la Cie de droite (la 10e) dont le Lt Bailleul a été tué. La compagnie du centre (la 9) cède en partie à son tour. A 13h30 l'ordre est donné au bataillon du 73e RI en réserve à Pavillon de se tenir prêt. La 12e Cie tient toujours, les 10e et 9e Cie subit des pertes sensibles. A 14h35 une contre offensive permet de récupérer le terrain perdu, le 73e RI perd une tranchée. 15h50 la 12e Cie a abandonné la tranchée, à 18h les tranchées de seconde ligne sont reprises par les allemands. Pertes de la journée : - Tués les Lts Bailleul (10e Cie) Paquin (11e Cie) - Tués les Capitaines Laude (3e Cie) et Martel (4e Cie) - Blessés les Lts Duvauchelle (5e Cie) Gastaldi (12e) Disparu Slt Jean Charles Blin