Accueil Octobre 1916 le 72e RI dans la SommeCirsconstances de la mort du Lieutenant Colonel Pierre Bonnet commandant le 72e RI tué le 11 octobre 1916 à Bouchavesnes
Le Lt Colonel Pierre Bonnet prend le commandement du 72e RI à la date 28 janvier 1916 succédant au Lt Colonel Szarvas mis à la disposition du Général Lyautey au Maroc. Engagé volontaire le 25 octobre 1891, Pierre Bonnet âgé alors de 21 ans va poursuivre une longue carriere militaire commencée à St Cyr (le 31 octobre 1891) sortie de la promotion Soudant (1891 - 1893) 77e sur 249. Il obtient le grade de caporal le 25, octobre 1892, affecté comme SLt au 113e RI le 1er octobre 1893, lieutenant au 1er octobre 1895. Pierre Bonnet est affecté en Algérie du 30 janvier 1902 au 8 avril 1908, au Maroc du 9 avril 1908 au 10 juin 1908 (préalablement nommé Capitaine le 30 mars 1904). Nommé chef de bataillon en octobre 1913 , cette nomination est largement appuyée par les nombreuses éloges des officers pour lesquels Pierre Bonnet a été successivement sous les ordres. Voici un extrait d'un rapport sur l'officer Bonnet écrit à Auxerre en avril 1914 il caractérise à lui seul sa haute personnalité: " Grand, svelte, d'allure distinguée, montant bien à cheval, vigoureux, apte au service de guerre, d'instruction générale et professionnelle étendues, bien élevé, aimant son métier, le Commandant Bonnet, au régiment depuis 6 mois, a déjà su se faire apprécier comme excellent officier supérieur. Il commande réellement son bataillon, a de l'emprise sur ses officiers, et sur sa troupe qu'il dirige avec tact bienveillance et fermeté. Ne mérite jusqu'à présent que des éloges " Signé le Lt Colonel Lacotte 4e RI. A la mobilisation en août 1914, Pierre Bonnet est incorporé à l'Etat Major de la 1ere Armée
Le Lt Colonel Bonnet prend le commandement du 72e RI alors que le régiment se trouve dans les tranchées du ravin des Courtes Chausses en Argonne en janvier 1916. Le 31 juillet 1916 le régiment quitte l'Argonne et part en instruction militaire pour 6 semaines avant de rejoindre la Somme le 13 septembre 1916. Maintenu en réserve jusqu'au 4 octobre 1916, le 72e RI monte occuper les tranchées à Bouchavesnes dans la nuit du 4 au 5. Le secteur est particulierement touché par les bombardements d'artillerie et le terrain n'offre que peu d'abris "sécurisés" pour protéger la troupe. Le 5 octobre 1916 , l'état major du 72e RI installe provisoirement son PC dans la cave d'une ferme à la sortie Est de Bouchavesnes. De ce point partent les ordres vers les bataillons en ligne, les messages sont portés vers l'arrière par des cyclistes aux ordres de l'état major et à l'avant à pied par des agents de liaison.
Lt Colonel Pierre Paul Bonnet (1871 - 1916)
Le PC du Lieutenant Colonel Bonnet (point 1852 voir carte ci contre) se situait dans l'angle du chemin (partie claire du champs) au fond de la photo se distingue le Bois St Pierre Vaast .
Le 7 octobre 1916 , l'état major au complet du 72e RI quitte l'ancien PC à 8h du matin et arrive à son nouvel emplacement au point 1852 (voir carte) au nord de Bouchavesnes. Le Colonel Bonnet choisit à proximité de son nouveau PC (20 m environ) une position qui lui servira de poste d'observation pour les futures attaques.
Photo aérienne datée du 14 septembre 1916 . Les lignes de tranchées au nord et à l'est du village ne sont pas encore conquises et consolidées.
Le 11 octobre 1916 , à la suite d'une journée mouvementée au cours de laquelle l'artillerie ennemi s'est montrée très active, les allemands déclanchent à nouveau vers 18h un tir de barrage. Le Lt Colonel Bonnet inquiet d'une attaque de l'ennemi après les tirs d'artillerie veut se rendre dans l'observatoire distant d'une vingtaine de mètres et dans la zone du tir de barrage. Quelques officiers qui l'accompagnent lui faisaient remarquer l'extrême danger de la situation, le Lt colonel Bonnet répondit que l'activité de l'ennemi l'avait inquité au cours de la journée et qu'il voulait personnellement se rendre compte de la situation. Il resta plus de 15 minutes à observer les lignes ennemis sous les tirs de barrage. c'est alors qu'il allait redescendre dans la sape de son PC qu'un obus percutant de 105 mm éclate. Le Lt Colonel Pierre Bonnet est tué sur le coup. Parmi les officiers qui l'accompagnaient est blessé le Slt de Saxé (3e compagnie de mitrailleuses). Le soldat cycliste René Delamare classe 1915 (Le Havre) faisant office de liaison entres le PC et les bataillons du 72e RI est quant à lui tué près du Lt Colonel Bonnet
Sépulture du Lt Colonel Pierre Bonnet 72e RI tué le 11 octobre 1916 à Bouchavesnes Nécropole de Rancourt (80)
Carte datée du 14 octobre 1916 . Les lignes de tranchées sont consolidées. Le point 1852 PC du Colonel Bonnet et abris sont indiqués au nord de Bouchavesnes au dessus de la croix rouge (PS de bataillon du 72e RI)