Accueil 27 Août 1914 (Cesse)Le 27 août 1914 l'ordre avait été donné à la 3e compagnie d'Albérice Vaillant de s'emparer du village de Cesse alors occupé par l'ennemi et en flamme. Vers 21h l'attaque est déclanchée, les sections se déploient et commencent à avancer sous la mitraille, un lieutenant de la 1ere section est blessé, le Capitaine Vaillant prend aussitôt la tête de cette section. Elle arrive près des premieres lignes allemandes mais un réseau de fil des fer bloque l'élan des compagnies. Les mitrailleuses ennemies font des ravages dans les rangs des compagnies. Le Capitaine Vaillant ordonne de couper les fils barbelé, il s'empare lui même d'une cisaille et dit à ses hommes: " il faut que nous prenions ces mitrailleuses" dans son action le Capitaine Vaillant est grièvement blessé de deux balles, il ne se relèvera pas. Le Capitaine Vaillant aura une sépulture provisoire sur les lieux des combats à l'endroit où il est tombé. Plus tard son corps sera rapatrié à Paris où il répose dans le caveau familiale.
Alberic Vaillant est né le 1er mai 1872 à Paris 6e Arr. Il fait ses écoles à l'école et au lycée Charlemagne. Elevé par son père le docteur Vaillant professeur au muséum, Albéric reçoit au cours de sa jeunesse l'apprentissage du travail méthodique que réclament les études de science pure. A l'âge de 7ans il entre à la prestigieuse école Massillon à Paris. Brillant dans ses études il se destine à une carrière militaire et s'inscrit à Saint Cyr où dès la fin de l'année il obtient les galons de sergent.
Devenu officier Albéric Vaillant démarre sa carrière militaire au 110e RI. Puis incorpore le 153e RI commandant en second du fort de Manonviller.
Axe de l'attaque des villages de Luzy et Cesse le 27 août 1914
En août 1914 le Capitaine Albéric Vaillant incorpore le 72e RI d'Amiens et prend le commandement de la 3e compagnie au 1er bataillon . Il participe aux premiers jours des combats à Sommethonne en arrière garde des la 3e DI près de Virton. Après 3 jours de combats, les éléments de la 3e DI se replient: Résumé des opérations de la 3e DI 26 et 27 août 1914. Combats de Cesse (55). 26 août 1914 . La 3e DI stationne dans la zone Nouart Halles (55) Beauclair, Tailly avec des avants postes à Sassey sur Meuse,Saulmory Hiseppe et Laneuville sur Meuse. 27 août 1914 , dans la nuit du 26 au 27, le QG de la division est alerté, il s’agit de prêter main forte au Corps Colonial. La 6e brigade reçoit la mission de défendre la grande route de Stenay au nord et au sud de Laneuville. La 5e brigade reçoit l’ordre de défendre le secteur de Sassey sur Meuse. Au point du jour, le général commandant la 3e DI installe son poste de commandement à proximité de la route Beauclair Laneuville à environ 1500m à l’ouest de cette localité. L’artillerie a deux batteries aux abords de Laneuville, la lisière Est de la forêt de Dieulet n’offre que peu de positions de batteries, et 7 batteries dans la région de Saulmory. Dans la journée l’ennemi prononce une attaque contre les coloniaux qui sont vigoureusement soutenus par la brigade Cordonnier. Mais cette brigade a besoin d’être soutenue et la 3e DI reçoit l’ordre d’acheminer 2 bataillons du 87e RI à travers bois sur la lisière en face de Cesse. Vers 16h30 la 3e DI reçoit l’ordre d’une contre attaque avec toute la division sur Cesse afin de dégager les coloniaux. Le mouvement commence vers 17h10 entièrement sous bois. Y prennent par le 51e RI moins 2 Cies qui restent à Laneuville face à Stenay et en soutien d’artillerie ; le 87e RI (2 bataillons) qui était déjà face à Cesse et le 72e RI et ses 3 bataillons. A 19h30 , les deux régiments 87e et 51e RI étaient disposés à la lisière du bois face à Cesse ; ils encadraient le 9e BCP de la brigade Cordonnier. A 20h l’ordre d’attaque est donné. Le Général de la 3e DI donne le signal « en avant ! » et marche avec ses troupes. Les compagnies partent en ligne, à proximité de l’ennemi on entendait crier de toutes parts aux armes ; c’est en fait un stratagème de l’ennemi afin de jeter le trouble dans les lignes Françaises. Les bataillons eurent de la difficulté aux passages de la voix ferrée où une double haie très solide arrête le mouvement et où les mitrailleuses avaient été disposées notamment au passage à niveau de la route Cesse Laneuville. Des points forts ennemis sont observés aux abords du cimetière qui avait été organisé en réduit, dans la rue centrale du village barricadé et défendu avec des mitrailleuses. L’attaque est très bien soutenue par l’artillerie (42e RA) installée à Laneuville. A 21h30 les hommes de la division contrôlent le village de Cesse, quelques éléments poussèrent jusque le pont de bateau établi par les allemands au nord du village ; d’autres éléments ont poussé sur Luzy.
Albéric Vaillant ( 1872 - 1914)
Le village de Cesse (55). Vue depuis l'axe d'attaque du 72e RI (photo DR)
Un grand nombre de soldats tués au cours des combats de Luzy et Cesse ont été enterrés sur place puis déplacés dans un ossuaire à Brieulles sur Meuse (55). Liste des officiers du 72e RI tués lors des combats à Cesse le 27 août 1914. 2e Cie Slt Thomas Marcel 3e Cie Capitaine Vaillant Albéric Lieutenant Lonfier Emile 4e Cie Capitaine Wartelle Maurice Slt Renac Paul 1er Bataillon Slt Moniot Victor