Accueil Le 72e RI en Février 1915 Le 72e RI en Mai 1915Louis Albert Lecerf est né le 26 février 1878 à Eppeville (80). Il exerce la profession d'ouvrier débardeur. De la classe de mobilisation 1898, Louis Lecerf fait ses classes militaires au 128e RI, il participe au Corps expéditionnaire de Chine du 21 aout 1900 au 18 septembre 1901. Soldat de 1ere classe le 5 janvier 1902. Caporal le 21 janvier 1902, mais suite à un incident il est cassé de son grade en date du 24 mai 1902. Il passe au 72e RI d'Amiens (soldat 2e classe) le 28 mai 1902 . Envoyé en congé le 1er octobre 1902 en attendant son passage dans la réserve de l'armée d'active. Le 23 juillet 1904 il s'engage volontairement pour 5ans au titre de la Légion etrangère à la sous intendance militaire de Paris. Incorporé au 2e régiment étranger le 23 juillet 1904, soldat 2e classe le 4 aout 1904. 1ere classe le 1er août 1906. Caporal le 16 mars 1909. Sa carrière militaire est ponctuée de plusieurs campagnes Corps Expéditionnaire de Chine 21 août 1900 18 septembre 1901 Algérie du 30 juillet 1904 au 21 octobre 1904 Région Saharienne du 22 octobre 1904 au 27 octobre 1905 Algérie du 28 octobre 1905 au 1er septembre 1907 Opérations militaires dans la région de Casablanca Maroc en guerre du 2 septembre 1907 au 4 juillet 1909 Algérie du 5 juillet 1909 au 19 juillet 1909 Décoré de la médaille de la campagne de Chine, a reçu la médaille du Maroc avec agrafe "Casablanca" (voir photo)
Louis Lecerf est nommé Adjudant le 2 mai 1915 . Le 72e RI est alors en repos dans le Bois de Murauvaux près de Verdun avant de rejoindre les tranchées aux Eparges.
Louis Lecerf au 72e RI . Secteur non identifié et cliché non daté. Possibilité que ce soit l'Argonne avant juillet 1915.
Après les combats meurtriers aux Eparges, le 72e RI se déplace pour l'Argonne, 12 juin 1915 , rassemblement du régiment qui est passé en revue à 9h par le colonel à Futeaux. Dans l'après midi les chefs de bataillons sont réunis afin de recevoir les dernières instructions concernant le 72e RI qui fait dès à présent parti du 5e Corps d'Armée et doit concourir à la relève de la 2e Brigade coloniale Le secteur qui sera occupé par le 72e RI au cours de cette période, comprend: le plateau de Bolante dans le bois de La Chalade environ 2400 mètres Nord du village du même nom, limité au sud-est par le secteur du Four de Paris et à l'est par le ravin des Meurissons et les tranchées de La Fille Morte . Le régiment est placé en reserve de secteur, 1 bataillon occupera dans la nuit du 12 au 13 juin les ouvrages de seconde ligne numérotés 8,9,10,11,12 et 13. Un autre bataillon devra se trouver à La Chalade le 14 juin à 7h et le dernier bataillon stationnera au lieu dit Les Sapins environ 1000m de l'église de La Chalade. Le 2e bataillon sous les ordres du Commandant Geisz quitte Futeaux à 21h et se dirige vers les ouvrages 8 à 13 de La Fille Morte Itinéraire: Les Islettes - Le Neufour - Le Claon - Maison forrestière NO de la Croix de Pierre - La Fille Morte.
Le 13 juillet 1915 , les allemands lancent une vaste offensive sur le secteur occupé par les forces du 5e CA: l'objectif principal est la crête de la Fille Morte, côte 285 . Une opération secondaire est mise en place dans le secteur de Saint Hubert afin de mettre en liaison les deux divisions allemandes: la 27e et la 34e. Le premier coup de canon est donné dans la nuit du 12 au 13 juillet 1915 à 3h du matin, le déclenchement des assauts de l'infanterie a lieu à 7h pour le groupe d'aile gauche et à 10h30 pour l'attaque principale. Le 72e RI est alerté à 4h10 du matin il est aussitôt envoyé en renfort sur la ligne de front, les bombardement des Courtes Chausses surprend l'ensemble des bataillons par son intensité (obus de gros calibre) et l'utilisation intensif des gaz de combat . Les attaques vont se succéder sur 2 jours. A l'aube du 15 juillet 1915, le 72e RI a perdu près de 543 hommes: Officiers et soldats tués, blessés ou prisonniers.
Merci à Mr Yannick B. pour la documentation
L'adjudant Louis Lecerf est compté parmi les prisonniers le 13 juillet 1915. Il commence une captivité qui l'emmène au camps de Schneidemuhl venant de Darmstadt. Il rentre en France le 13 décembre 1918. Démobilisé il part vivre à Haumont (59).
Louis Lecerf est mobilisé le 4 août 1914 au 16e régiment territorial (Péronne) nommé sergent le 16 octobre 1914 puis passe au 72e RI le 21 février 1915 alors que le régiment participe aux combats à Mesnils les Hurlus.