Accueil 13 Octobre 1916 ReportageGaston Chaillou "Chardon" 72e RI
Gaston Chaillou est né le 16 août 1893 à Charleville Mézières (08). Il exerce la profession d'employé de chemin de fer. De la classe 1913, il est maintenu ajourné par la comission de réforme de Mézières le 12 novembre 1913. Quand la guerre éclate en août 1914 Gaston Chaillou quitte sa région natale proche du front et se retrouve dans la région de Nantes , ses parents sont toujours dans les Ardennes bientôt occupés par l'ennemi. Quant à son frère Georges Chaillou né en 1892 il s'est engagé pour trois ans à la mairie de Charleville. Dans un premier temps incorporé au 4e régiment de Hussard puis par la suite rejoint le 4e régiment de chasseurs d'Afrique.
Motivé par un fort désir de servir au front Gaston Chaillou, desormais Nantais, ne peut s'inscrire au registre militaire de sa région occupée. Il s'inscrit donc au bureau de Nantes sous une autre identité ! La raison évoquée est sans doute que pour protéger sa famille en zone occupée, avec une pratique des emprunts temporaires d'identité finalement courante dans les bureaux de recrutements, il s'engage sous un nom d'emprunt. Le bureau de Nantes connaissant sa véritable identité. Sa " nouvelle fiche matricule indique " Gaston CHARDON né le 16 août 1893 et résidant à Bouguenais en Loire Atlantique incorporé au 91e RI le 14 septembre 1914.
Fiche matricule d'origine Gaston CHAILLOU Matricule 1479 né le 16 août 1893 à Charleville
Fiche matricule d'origine rectifiée après son incorporation LEON JULES CHARDON Matricule 4507 né le 16 août 1893 en Loire Atlantique ALIAS Chaillou Gaston M°1479 classe 1913
Gaston Chaillou au centre de la photo pose avec quelques camarades de régiment 91e RI (?) La canne qu'il porte à la main droite l'aide probablement à supporter sa 1ere blessure à la cuisse droite !
Gaston Chaillou passe au 72e RI le 26 juillet 1916 alors que le régiment se situe en Argonne. En septembre 1916, le 72e RI rejoint le front de la Somme. Gaston Chaillou est porté disparu au cours de l'offensive du vendredi 13 octobre 1916 , décès fixé au 13 octobre 1916 par jugement déclaratif de Nantes le 20 décembre 1921. Son corps ne sera jamais retrouvé ! >>>>>>
Plaque commémorative située dans la chapelle de Rancourt (80) près de Bouchavesnes.
Incorporé dans la 2e compagnie au 1er bataillon du 91e RI Gaston Chaillou "Chardon" est blessé au ravin de St Hubert en Argonne le 1er décembre 1914 une plaie à la cuisse droite par baionnette. Son nom figure parmi la liste des blessés évacués le 2 décembre 1914 par train sanitaire. Dans le registre son nom est noté "CHAILLOU" ! Son lieu d'hospitalisation n'est pas indiqué et aucune archive ne le précise. Sa fiche matricule indique qu'il est blessé de nouveau le 6 avril 1915 , plaie séton bras droit par éclat d'obus.
Merci à Vincent B. qui m'a contacté pour résoudre cette enquête. La plaque posée dans la chapelle de Rancourt a été installée suite à plusieurs démarches afin de sauvegarder la mémoire du soldat Gaston Chaillou. Reportage F3 sur Gaston Chaillou à Bouchavesnes >>>>