Accueil page 9 page 11 page 10 page 12Caporal André Rotival 72e RI
André Rotival est né à Paris le 26 août 1892. Après avoir été elève à l'institut national agronomique de 1911 à 1913, il fait son service militaire au 72ème RI d'Amiens. Promu caporal, il participe aux combats près de Virton et est grièvement brûlé par un éclat d'obus fin août 1914. Début septembre 1914, il participe aux combats pour la reprise du village de Maurupt le Montois dans la Marne et sera grièvement blessé le 10 septembre 1914 . Evacué vers l'arrière, André Rotival est soigné à l' hopital temporaire n°32 situé à Sens dans l'Yonne. Il décède de ses blessures le 16 septembre 1914 à l'âge de 22 ans.
Soldat Pierre Le Romanser 72e RI
Merci à Mr Kevin Courriou arrière arrière petit fils de Pierre le Romanser pour la publication de ces documents.
Pierre Le Romanser est né le 6 décembre 1880 à Guidel (56) dans le Morbihan. Il exerce la profession d'agriculteur, le 5 février 1906 il se marie avec Marie Louise Le Bechennec . De cette union naitra 2 enfants Marie Louise et Maria Séraphine. Incorporé dans un premier temps au 25ème RI Pierre Le Romanser sera versé au 72ème RI. Arrivé avec les renforts du 18 novembre 1914 , Pierre Le Romanser participe avec le 72ème RI aux durs combats aux Eparges. En avril 1915, le régiment occupe le secteur de Riaville Maizeray (55) et fait face pendant plusieurs jours à de nombreuses offensives meurtrières. Pierre Le Romanser sera tué au cours de la journée du 6 avril 1915 . La Médaille Militaire lui sera attribué à titre posthume. Son nom est inscrit sur le monument aux morts du village de Guidel dans le Morbihan .
Ferdinand Vincent chasseur 2e classe au 18e BCP, versé au 272e RI en Août 1914.
Soldat Ferdinand Vincent 272e RI
Ferme des Petites Perthes lieu des combats du 10 septembre 1914.
Informations et documents Mr Payelle avec tous mes remerciements.
page 13Ferdinand Vincent est né à Allouagne (62) le 7 avril 1885. Ayant perdu sa mère à l'age de 2 ans et son père à l'age de 12 ans, il est élevé par sa tante demeurant à Lozinghem (62). Il exerce la profession de rouleur (ouvrier charge de l'evacuation du charbon par des berlines) à la fosse 6 de Marles les Mines. De la classe 1905 il fait ses classes militaires comme chasseur 2e classe au 18e BCP puis chasseur 1ere classe le 17 février 1908. Ferdinand Vincent se marie le 8 mai 1909 avec Florine S. avec laquelle il aura une fille nommée Simone née le 18 février 1910. Mobilisé et arrivé au corps le 4 août 1914, il est incorporé au 272e RI d'Amiens. Il est tué au cours des combats du 10 septembre 1914 à Petites Perthes dans la Marne. Ramassé parmi les nombreuses victimes des combats de Petites Perthes, Ferdinand Vincent n'a pas de tombe connue, il repose probablement dans l'ossuaire de Vitry le François .
page 15 page 16 page 14