Accueil Pargny S/Saulx 7 - 8 sept 1914 10 - 12 septembre 1914 15 Sept 1914 Servon Combats à Le Buisson 6 sept 1914 5 - 6 septembre 1914Liste des pertes (canton d'Amiens) 72ème RI du 6 au 12 septembre 1914
ANDRIEUX René Gaston né le 19/10/1893 à Amiens matricule 5322/525 classe 1913 recrutement Amiens - 2éme classe 72éme R.I tué à l'ennemi le 10/09/1914 à Maurupt le Montois (51) Médaille Militaire Croix de Guerre
Liste des pertes (canton d'Amiens) 72ème RI du 6 au 12 septembre 1914
Bilan des combats de Maurupt La journée du 10 septembre 1914 porte la caractéristique d'une lutte acharnée des combattants de la 5ème Brigade; des compagnies entrées dans les combats avec trois officiers et 250 hommes en sont sorties avec dix hommes et un gradé !. A l'aube du 11 septembre 1914, l'ennemi s'est retiré de la ligne de front de Maurupt et du canal de la Marne au Rhin. Les ponts de la Saulx sont intacts et sont immédiatement mis en état de défense, des travaux de déblaiement des routes et des points de passage sont aussitôt mis en oeuvre. La journée du 11 septembre sera également le jour ou l'état major comblera les pertes des unités engagées dans la bataille. Le 72ème RI reste à Maurupt, Pargny et Etrepy, le 128ème RI est quant à lui stationné à St Lumier. Les ordres reçus de la 5ème Brigade prescrivaient de reconstituer les unités et les regroupements tactiques et d'être prêt à reprendre la poursuite. Le 72ème RI avait reçu le 10 au soir à 17h, son nouveau chef le Lt Colonel Monterou , qui avait abandonné ces fonctions de Chef d'Etat Major du 2ème Corps. Le régiment était alors constitué de trois bataillons, chacun de quatre compagnies à l'aide d'un renfort de 550 hommes arrivés dans la nuit du 10 au 11 septembre. ce renfort provennait essentiellement des unités du 245ème RI. Le 12 septembre 1914, arrivaient des dépôts de Morlaix (72ème RI) et de Landerneau (128ème RI) deux forts détachements: l'un de 768 hommes destiné au 72ème RI, l'autre de 460 hommes destiné au 128ème RI. En outre deux détachements l'un de 300 hommes et l'autre de 469 provenant respectivement du 45ème et 245ème RI, arrivent en même temps à destination du 72ème RI qui reçoit ainsi ce jour là un effectif total de 1529 hommes des réserves. Pertes du 72ème RI pour les combats du 5 au 11 septembre 1914 Officiers tués : 9 Officiers blessés : 15 Soldats tués blessés et disparus : 1800 soit plus de la moitié de son effectif !
Les cimetières provisoires dans le secteur de Maurupt
Maurupt après les combats de septembre 1914 C'est le 6 septembre 1914 que les premiers projectiles ennemis tombaient dans le village de Maurupt. Les destructions continueront jusqu'au 10 septembre 1914 en fin de soirée. Au total : 157 maisons détruites, 185 granges écuries et remises. Seules 19 maisons ont été épargnées ! Les cimetières militaires et monuments L'enterrement des soldats morts sur le champs de bataille avait été commencé par les troupes; il devait être parachevé par la population des villages avec dévouement et soin. Des cimetières provisoires furent créés, le principal fut établi entre Maurupt et Le Montoy à peu près vers l'endroit où s'élève aujourd'hui le monument hommage aux hommes de la 5ème Brigade. Un monument fut inauguré le 12 septembre 1921 grâce à l'intervention de Mr Thiéblemont et du général Toulorge en présence de nombreuses personnalité de la Somme, de la Picardie ainsi que des délégations des 72ème, 128ème RI, 42ème RA, 9ème et 18ème BCP. Un cimetière fut mise en place en face de ce monument regroupant un grand nombre de soldats tués aux combats de Maurupt. Le service santé du 72e RI Lire l'article >>>.
Soldat Pochet Georges Stanislas né le 16 juillet 1889 à Landrethun (59). Blessé lors des combats à Maurupt le 10 septembre 1914 d'un éclat d'obus à la jambe. Il sera blessé une seconde fois le 1er septembre 1917 dans l'Aine. Première citation à l'ordre du régiment le 17 novembre 1916 ainsi qu'une citation à l'ordre de la division le 27 septembre 1917.