Accueil 5 - 6 septembre 1914 Combats à Le Buisson 6 sept 1914 Pargny S/Saulx 7 - 8 sept 1914 10 - 12 septembre 1914Tombe du Capitaine Félix Villiot commandant la 12e Cie du 72e RI. Il est tué au cours des combats du 6 septembre 1914 à Bignicourt sur Saulx.
Témoignage : Lettre écrite sur son lit d'hopital par le soldat Géorges Farret (11e Cie /72ème RI) quelques jours avant sa mort " Limoges, mardi 15 septembre 1914, chers parents, c'est ici que j'ai échoué après avoir passé 48 heures dans le train des blessés. Bien content d'arriver la nuit dernière. je suis dans un hopital aménagé selon les circonstances dans une ancienne caserne. je n'y serai point mal. Mes voisins de lit sont parisiens et l'on cause et l'on rit. Admirablement bien soigné par les docteurs et dames de la croix rouge. C'est heureux que je suis ici assez longtemps. J'ai la jambe droite assez abimée par un éclat d'obus et une légère blessure au bras droit. Ne vous inquiétez pas, que ce soit long ou court, que ce soit douloureux ou pas, il y en a tellement qui y laisserai leur peau ! et puis si je souffre, je suis content que ce soit pour quelque chose qui mérite qu'on sacrifice tout ! Tous mes amis camarades de la compagnie étaient jeudi matin morts ou blessés, je ne sais. Le 72ème RI est très décimé, à la 11ème Compagnie il ne reste que 70 hommes sur 250" . Soyez heureux au moins de la certitude que vous avez maintenant. Je vous embrasse de tout coeur, papa, maman, Jacques ."
Le monument hommage aux soldats de la 11e Cie 72e RI tué lors des combats du 6 septembre 1914
Soldat Géorges Farret 72ème RI (1893-1914) Enterré au cimetière Père Lachaise Paris 20e Arr.
De nombreux soldats de la 11e Cie furent blessés au cours des combats du 6 septembre 1914, certains d'entre furent capturés par l'ennemi. C'est le cas de Lestienne Delphin (né à Lacouture le 31 aout 1888) blessé d'une balle au bras droit et d'un schrapnell à la cuisse gauche, il fut fait prisonnier et interné à Kassel en Allemagne. Jules Bouquet (né à La Couture le 3 octobre 1888) fut fait prisonnier le même jour, blessé et soigné en Allemagne, il fut interné à Altenbourg.
Positions tenues le 6 septembre 1914 par les compagnies du 3e Bataillon
Capitaine Lucien Gendry commandant la 11e Cie du 3e Bataillon au 72e RI. Il sera tué au cours des combats au bois de la Gruerie en Argonne le 23 septembre 1914 . >>> Témoignage
Tombe du soldat Marcel Lavigne , 12e Cie du 72e RI Il est tué au cours des combats du 6 septembre 1914 à Bignicourt sur Saulx.
Liste des soldats de la 12e Cie du 72e RI enterrés au cimetière de Bignicourt sur Saulx (derrière l'église) Cathelin Alfred 6.9.14 - Chatelain Quentin 6.9.14 - Darras Henri 6.9.10 - Davion Clément 6.9.14 - Decrouille Gustave 6.9.14 - Dupray Michel 6.9.14 - Durez Henri 6.9.14 - Gérard Lucien 6.9.14 - Joly Joseph 6.9.14 - Laurent Léon 6.9.14 - Lavigne Marcel Clément 6.9.14 - Lepetit René 6.9.14 - Menière Marius 6.9.14 - Perceval Auguste 6.9.14 - Pinglier Pierre 6.9.14 - Prudhomme Joseph 6.9.14 - Taoc Edouard 6.9.14 - Turpin Lucien 8.9.14 - Wayssettes Jean 6.9.14 . Capitaine Villiot Felix 6.9.14 .
Comme Pargny sur Saulx, Etrepy et Bignicourt sur Saulx, le village du Buisson devait souffrir durement au cours de la bataille. Un sanglant combat dans les rues du village se déroulait dans la journée du 6 septembre 1914. La moitié des maisons fut complètement détruite, parmi lesquelles la mairie du Buisson, l'école et l'église; les autres immeubles furent en partie démolis. Deux habitants périrent. Le Buisson reçut la citation à l'ordre de l'Armée avec la Croix de Guerre. Un monument élevé près du Buisson rappelle l'héroisme des combattants de la 11e Cie du 72e régiment d'infanterie qui défendit le village.
Le Buisson. la 11ème Cie du 72ème RI au combat. le dimanche 6 septembre 1914 , la 11ème Cie du 72ème RI (compagnie du soldat François Louchart) relève le 7e RIC (coloniaux) qui se trouvait au village de Le Buisson et achève hativement les travaux de défense face au canal. Dès 6 h du matin, la compagnie est en position: une section aux ponts avec le Lt Luguet , une section en soutien de la précédente avec le sergent major Payet dans les jardins de la partie nord du village, une section sous les ordres de l'adjudant Lepont aux lisières nord ouest du village et une section avec le S/Lt Ballet en arrière et à gauche de la section Lepont . Tous les chefs de section ont reçu leurs missions du capitaine Gendry qui établit son poste de commandement sur la grande route à 50 mètres environ derrière la section Ballet . A 6h45 une attaque d'infanterie allemande se déclanche, appuyée par le feu de l'artillerie qui prend pour objectif le pont et ses abords. Le combat violent pendant une heure est sans résultat, mais vers 8h30 la 11ème Cie prend par sécurité une nouvelle position plus en arrière, la route de de Pargny sur Saulx à Vitry. Jusqu'à 11h malgré les pertes infligées à la 11ème Cie, les allemands ne peuvent faire aucun progrès. Le capitaine Gendry regroupe ses sections et établit les éléments restant de la Cie sur le ruisseau des Braux à 300 mètres environ de la ferme et dans les boqueteaux à l'ouest. Vers 13h, la 11ème Cie est réduite à une section , les pertes sont lourdes et commence un repli par échelons jusqu'à 1km au nord de Blesmes. Le capitaine Gendry remplacera le capitaine Villiot commandant du 3ème bataillon tué à Etrepy dans la matinée. En fin de journée la 11ème Cie épuisée se rend à St Lumier et retrouve les éléments de la 9ème Cie et 10ème Cie du 72ème RI. Au soir le 3ème bataillon ( 9,10,11et 12e Cie) stationne près du moulin de Maurupt.
Panorama photo de la route menant au village de Le Buisson sur Saulx La 11e Cie du 72e RI tiendra ce secteur le 6 septembre 1914 et perdra 80% de son effectif