Octobre 1914 (3) Octobre 1914 (2) Octobre 1914 Novembre 1914 Accueil Octobre 1914 (4)Depuis début octobre 1914, le 272ème RI continue à défendre le bois d'Auzy qui est continuellement "arrosé" par les tirs d'artillerie ennemie. Ce n'est que le 4 octobre que les compagnies du régiment vont être relevées du secteur pour rejoindre la Neuville au Pont. Durant les premiers jours d'octobre les pertes ne sont que de deux tués et trois blessés: Tués : le 4 octobre 1914, soldats Eugène Carré et Victor Schwartz de la 21ème Cie. Blessés : soldats Rimareix, Debeaulieu et Georges Gruzon.
Lt Pierre Quentin Bauchart 19ème Cie 272ème RI. Début octobre 1914, le Lt Pierre Quentin Bauchart du 272ème RI écrit le 3 octobre 1914 au Bois d'Auzy: " J'habite une superbe tranchée où je couche très à l'aise, un bon mètre sous terre. les nuits sont froides mais je n'en souffre pas tant. Le pire est le manque absolu de toute nourriture ou boissons chaudes, la cuisine étant faites à trois kms de là, pour ne pas indiquer notre présence par la fumée des feux. On s'habitue à tout ". Le 5 octobre 1914 : " Ici, immobilité absolue. Il y a huit jours, une attaque ennemie a été repoussée avec de grosses pertes pour eux 400 cadavres empestent encore, non loin du bois où j'étais. Depuis, ils se contentent de tirer chaque jour assez de coups de canon et de fusil pour montrer qu'ils sont là ."
Pendant les quelques jours de cette seconde semaine d'octobre 1914, les unités du 5ème bataillon sont occupées à creuser des tranchées et à confectionner des abris recouverts de rondins, sur les pentes de la Vallée de la Biesme, en arrière du village de la Chalade et à la lisière des bois des Hauts Batis, en avant de la maison forestière de la Croix Gentin. Le 6ème bataillon en entier sous les ordres du capitaine Klein est dirigé sur La Harazée pour y exécuter les mêmes travaux dans la vallée de la Biesme, entre Vienne le Chateau, la Harazée et le Four de Paris. Pertes depuis le 8 octobre 1914 Blessés : Adjudant Etienne Ratier, caporal Gaston Neveu, soldats Soulier Siméon Fernand Lemaire, Carolus Gendre, Edmond Pillot . Tués : soldat Adrien Hecquet, caporal Vincent Emile.
Pertes du 6 ème bataillon du 272ème RI dans la journée du 10 octobre 1914
LEROY Georges Henri né le 22/08/1892 à Bouchoir (80) Matricule 4651/318 - Classe 1912 Recrutement Péronne - 2éme classe 272éme R.I tué à l'ennemi le 05/10/1914 au Bois de la Gruerie (51)
CHARTON Charles Henri né le 17/08/1880 à Molliens-Vidame (80) Matricule01239/709 - Classe 1900 Recrutement Amiens - 2éme classe 272éme R.I tué à l'ennemi le 08/10/1914 au Four de Paris (51) transcrit à Paris 9éme sur la plaque commémorative de l'église inhumé à Molliens -Dreuil inscrit sur le livre d'or
14 octobre 1914 Extrait : "0h, reçu message téléphonique que le 91ème RI allait faire une attaque parti dans les environs de la ferme de St Hubert. 6h, compte rendu indiquant que le 148ème RI a la même mission. Pendant toute cette journée les 17ème et 20ème bataillons du 272ème RI sont toujours soumis à un feu très violent de bombardes qui leur coute le plus grand mal. A 12h, ordre est donné aux unités de harceler l'ennemi davantage avec de petits effectifs.
Septembre 1914 (3)JUMEL Anatole Adolphe né le 19/12/1890 à Seux (80) Matricule 06458/1148 - Classe 1910 Recrutement Amiens - 2éme classe 272éme R.I décédé suites blessures de guerre le 13/10/1914 à Ste Menehould (51) sur le Monument aux Morts, sur la plaque commémorative de l'église de Fluy